← Retour aux actualités

  22/07/2020 Catégorie : Business

Lancer mon activité en tant qu'indépendant ou société? Avantages et inconvénients

Vous souhaitez démarrer votre activité mais vous hésitez sur la façon de le faire.

Est-il plus opportun de vous établir en tant qu’indépendant ou en société ?

 

Deux points sont important avant de commencer votre réflexion.

  1. Votre chiffre d’affaire prévisible HTVA est-il supérieur à 100.000 € par an ?
  2. Vous souhaitez protéger votre patrimoine privé ?

 

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, nous vous conseillons de gérer votre activité via une société.

Avec un chiffre d’affaire annuel supérieur à 100.000 €, vos obligations comptables sont identiques en tant qu’indépendant ou société.

Une société a une personnalité juridique différente de vous. En cas de litige, votre risque est limité à l’apport que vous avez fait dans la société.

Vous protégez ainsi votre patrimoine privé.

 

Quelle structure choisir ?

Si vous êtes proche de votre activité, privilégiez plutôt une Société à Responsabilité Limitée (sàrl).

 

La sàrl doit être constituée devant notaire pour un capital minimum de 12.000 € (à libérer lors de la constitution).

Ce capital permet d’avoir des liquidités plus importante pour le démarrage de l’activité.

Il rassurera notamment vos futurs clients, fournisseurs et banquier.

 

Mais quelles sont les différences entre une société et un indépendant ?

Entreprise individuelle Sàrl
Un seul exploitant Entre 1 (sàrl unipersonnelle) et 100 associés
Pas d'acte de constitution Acte de constitution devant notaire
Pas de capital minimum Capital minimum de 12.000€.
Il doit être libéré en totalité lors de la constitution
Pas de distinction entre le patrimoine privé de l'entrepreneur et son patrimoine professionnel. Responsabilité limité des associés à hauteur de leur participation au capital

Si le chiffre d'affaire annuel HTVA est inférieur à 100.000 €, tenue d'une comptabilité simplifiée (comptabilité sur base des recettes-date de paiement)

A défaut tenue d'une comptabilité de manière identique à une société (comptabilité en partie double)

Comptabilité en partie double sur base de la date des factures, extraits bancaires…

L'entrepreneur est imposé sur ses revenus en tant que personne physique. Le taux varie entre 0 et 42 % suivant son revenu imposable

S’il a une autorisation de commerce, qu'il réalise un bénéfice commercial au-delà de 40.000 €, l'entrepreneur doit payer un impôt commercial communal

Les bénéfices de la société sont soumis à l’Impôt sur le Revenu des Collectivités et l'Impôt Commercial Communal. Le taux d'impôt dépend du bénéfice imposable et de la commune où est située le siège social

Par exemple pour la commune de Steinfort, le taux d'impôt varie entre 15 % et 27,2 % et est fonction du bénéfice imposable

L’entrepreneur paie l'entièreté de ses cotisations sociales à titre privé

L'associé qui possède l'autorisation d'établissement et qui détient plus de 25% des parts sociales de la société paie ses cotisations sociales à titre privé

S’il détient moins de 25 % des parts, il sera salarié de la société. La société lui retiendra les cotisations salariales

Aucune retenue d'impôt à la source n'est opérée sur son revenu. L'administration fiscale peut réclamer à l'entrepreneur des avances trimestrielles d'impôt

Une retenue d'impôt est opérée sur le salaire

null

Diagnostic d'entreprise GRATUIT

Remplir le formulaire ne vous prendra que 5 minutes et est entièrement gratuit.
Vous recevrez votre diagnostic d'entreprise immédiatement par e-mail.

Diagnostic gratuit

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre navigation.

Chargement...